Le pastrami c’est quoi ?

Depuis 1875 !

PASTRAMISER est un vieux procédé de macération-cuisson-conservation d’une viande ou d’un poisson importé aux Etats-Unis en 1875 par les Juifs roumains.

LA POITRINE DE BŒUF. La recette consiste à pommader ce morceau avec un mélange de sel et d’épices (dont chacun détient le secret !) et le laisser macérer pendant 12 jours et comme le bœuf “Wagyu” on masse la viande une fois par jour. Ensuite il faudra le cuire pendant 16 heures à basse température (70°C) et 10% d’humidité.

Le dessalage, séchage et une légère fumaison donneront le signal de la dégustation. Cette méthode était indispensable pour conserver la viande à l’époque où les réfrigérateurs n’existaient pas. Aujourd’hui encore notre façon artisanale, grâce aux équipements de cuisines modernes, lui assure un succès remarquable.

C’est le produit que j’élabore pour votre plaisir dans la cuisine du Bouclard.

Il est intéressant de constater que dans les cuisines du monde nous retrouvons cette habitude de MACERER-EPICER-RIMMELISER-COLORIER- PASTRAMISER-MAILLARDISER les produits ! Pourtant viandes, poissons et volailles de base sont identiques sans modification génétique, quoique découpées différemment selon les pays. Ceci dit, chaque groupe ethnique va modifier l’aspect, le gout, voire la texture d’un produit qui ne lui conviendrait pas à l’état brut. C’est le cas de la poitrine de bœuf, des ris de veau, escargots, cabillaud et autres moutardes, curry, piments sur nos viandes.

Cela veut-il dire que nous ne savons pas apprécier gustativement et olfactivement un produit nature ? L’origine Judéo-Roumaine du Pastrami est intéressante parce qu’elle regroupe des saveurs « Ottomanes » qui étonnent et séduisent notre œil et odorat Caucasien. Néanmoins, un jambon sans sel nitrite est gris et reste invendable (mais pourtant parfaitement délicieux).

Pour mon Pastrami, je ne souffre pas du syndrome du « c’est moi qui l’ai fait ». J’ai simplement adapté saveurs et textures selon mon gout et mes recherches en demandant à mes clients et amis s’ils trouvaient le résultat savoureux. Et ils ont tous répondu positivement !

Interview du goy

Les sandwichs

PLAISIR VO1.qxp_Mise en page 1

SANDWICH PASTRAMI SUR PLACE OU À EMPORTER
Tous les plaisirs du Sandwich au Pastrami et des recettes pour tous les goûts

OÙ ? Restaurant Le Bouclard
1 rue Cavallotti – 75018 Paris
du mardi au vendredi : de 12:00 à 14:00 (dernière commande)

Le soir le pastrami est à la carte du Bouclard

Pour réserver :
Par internet : rezabouclard@gmail.com
Par téléphone : 01 45 22 60 01
Laissez votre message avec vos coordonnées nous vous rappellerons.

PASTRAMIBOXRecettes :
PROPOSITION INDÉCENTE
: 150 GRS > 17€
CLASSIC : 150GRS > 17€
FOIE GRAS : 170 GRS > 28€
DALLAS RUBEN : 150GRS > 17€
MONTECRISTO : 150 GRS > 17€

pastram_indecente

“Proposition indécente”

Pastrami de bœuf bien moelleux et tiède, légèrement relevé à l’huile de truffes. Servi sur ardoise en carpaccio, idéal pour l’apéritif entre copains… à la main entre le pouce et l’index !

pastram_dallas

“Dallas Reuben”

Ce qui change dans ce “dwich”, c’est l’oignon et la sauce barbecue texanne qui, mélangée à l’émincé de choux vous, vous transporteront à Dallas en quelques bouchées légèrement épicées !

pastram_classic

“Classic”

Pastrami de bœuf bien moelleux et tiède entre deux tranches de pain au levain biologique toasté et tartiné de la cole slaw du Goy. Serviette autour du cou, mordez à pleines dents et savourez lentement ce sandwich qui fait la gloire de la gastronomie juive aux USA… et au Bouclard !

PASTRAMISHIRT

 

pastram_montecristo

“Montecristo”

Croque Monsieur américain. entre deux tranches de pain au levain biologique toasté, nous plaçons sur le pastrami deux belles tranches de fromage qui vont encore plus accentuer le moelleux !

pastram_foiegras

“Foie gras”

Si le gout du pastrami est indiscutable, essayez le avec notre foie gras maison. 80grs de foie gras vont surprendre et ravir vos papilles !

L’EXPÉDITION DU PASTRAMI dans toute l’Europe en poche sous-vide avec date limite de consommation proche de 20 jours est possible ! Pour tout renseignement contactez Michel : boisat@me.com

L’interview du “goy”

Parce que de Mère Normande et de Père Bordelais je me dois de revendiquer ce qualificatif dont j’adore la prononciation en Français et en Anglais qui nome, avec un humour très Newyorkais, le « non Juif ».

Parce que c’est un clin d’œil humoristique mais aussi une façon de rendre hommage aux saveurs de la gastronomie juive promue par un « Goy » dont le premier job en 1969 à New-York fut celui de vendeur de vin chez « Mr Henri Wines » à Brooklyn (une division de Pepsi Cola qui venait d’échanger la vodka russe Stolichnaya contre la distribution du Pepsi en Russie).

J’ai vécu et travaillé 25 ans aux USA et, de ce fait, maitrise parfaitement le Pastrami sous toutes ses formes et dans tous ses états si je puis dire ! Parce qu’il s’incrit parfaitement dans la lignée des STARS du Delicatessen-diner en Amérique de nord tels que Bens – Swartz – Katz – Arties – Lesters – Bloom and Harolds dont le succès est du à une superbe qualité de viande appreciée par une clientèle pluri-ethniques.

Je suis restaurateur à Paris depuis plus de 20 ans et je connais le succès du Pastrami dans mon établissement. Je pars donc du principe que le « Delicatessen diner nord américain » n’a jamais vraiment été développé dans la vieille Europe (sauf en Allemagne) et que dans le domaine du « Fast-Food » il y a surement une « dent creuse » à remplir !

Michel Bonnemort

La confrérie

La Confrérie du Pastrami est une association à but lucratif ayant pour seul objectif le rayonnement universel des plaisirs de bouche dans une ambiance chaleureuse et conviviale. À la Confrérie du Pastrami, il n’y a que des droits et aucun devoir.

Les “honorables” membres fondateurs de la CDP


Le comité de promotion  – expansion

Des questions sur la confrérie, sur les produits ou autres ? Ces 4 “afficionados” chargés du rayonnement universel du Pastrami sont à votre disposition pour de répondre à toutes vos questions.


DROITS DES IMPÉTRANTS / POSTULER

# Je m’engage à promouvoir par tous les moyens présents et à venir, le rayonnement de la CDP, dans l’hexagone comme par delà les monts et les mers !

# Je serai fidèle, aussi souvent que possible, aux réunions de la CDP qui se dérouleront tous les vendredis midi.  Je viendrai seul ou accompagné de la personne de mon choix,  en prévenant à l’avance de ma présence.

# Je jure de me conduire à ses réunions avec urbanité, en faisant preuve en toute occasion de sociabilité et de bonne éducation. Je n’y parlerai que de ce qui débride, jamais de ce qui fâche.

# Je promets de préconiser le Bouclard, plutôt que MacDo, Quick, Les frères Blanc, KFC, Allo Couscous et autre Pizza Hut (sauf le dimanche soir).

# Je ferai mon possible pour que la CDP rayonne jusqu’à la fin des temps, notamment en parrainant des amis jugés dignes. Cette cooptation devra être validée par un vote à la majorité des membres fondateurs et à la condition que les impétrants s’acquittent d’un droit d’inscription et d’une cotisation annuelle dont le montant sera fixé chaque année par le trésorier.

# Je ferai mon possible pour venir à la CDP accompagné de personnes qui remplissent les critères de bon goût sus-évoqués. Ils devront prioritairement être spirituels, drôles, cultivés, curieux, voire sympathiques.

# Le CDP est œcuménique : femmes qui aiment les hommes (qui aiment les femmes), hommes qui aiment les femmes (qui aiment les hommes), garçons qui aiment les garçons et filles qui aiment les filles sont les bienvenus, quel que soit leur sexe, couleur de peau et religion. Tous devront supporter les faux machos et leurs pénibles histoires de cul, leurs propos “liquides-solides” catégoriques. Bref, la totale “CDP’s touch” en toute simplicité, dans la joie et la bonne humeur !

# Vous n’avez pas besoin d’être membre de la CDP pour consommer du Pastrami ! Cette confrérie est juste une réunion de “fanatiques” du produit au cours de laquelle le patron offrira le liquide qui va bien avec le pastrami.

Si malgré tout cela vous voulez quand même devenir membre de la Confrérie du Pastrami, envoyez un mail motivé à Michel boisat@me.com et votre candidature sera d’ores et déjà acceptée !

 

Contact

Restaurant Le Bouclard
1 rue Cavallotti – 75018 Paris
Parking gardé Renault au 11, rue Forest – 75018 Paris

PASTRAMI :
Tous les jours midi et soir.
Le soir le pastrami est au menu du Bouclard

Informations pratiques :
Déjeuner, du mardi au vendredi : de 12:00 à 14:00 (dernière commande)
Dîner, du lundi au samedi : de 19h à 22:30 (dernière commande)
Dîner pré-spectacle, du lundi au samedi : de 18h à 19h30, 25€ tout compris

Pour réserver :
Par internet : rezabouclard@gmail.com
Par téléphone : 01 45 22 60 01
Laissez votre message avec vos coordonnées nous vous rappellerons.

Visitez le site du Bouclard !